Texte contes de fées

 
Le maure dit :
- " Quel solide appétit tu as ce soir, mon aimée! Je n'ai pas le temps de te servir que tu as déjà tout mangé! "
- " C'est la joie qui m'ouvre l'appétit, répond la princesse, cette nuit prend fin la gageure dictée par mon père. Il ne me parlera plus de mariage car l'aube venant, j'achèverai ma tour avec la quarantième tête de cet imbécile qui dort dans mes appartements... "
[retour]